IMKS, club de karaté de Colmar

IMKS, club de karaté de Colmar

IMKS, club de karaté de Colmar

Histoire du Karaté


Le Shito-Ryu karaté do fut fondé par le Maître Kenwa MABUNI (1889-1952) dans les années 1930.

JPG - 2.1 ko

Son école s’est structurée à partir des enseignements de Maître Yasutsune ITOSU (1830-1915) qui habitait SHURI et de Maître Kanrio HIGAONNA (1852-1915) qui habitait NAHA à OKINAWA. Le nom d’école SHITO-RYU vient de la réunion des deux premiers caractères : SHI vient de ITOSU, car peut-être prononcé ITO. TO vient de HIGAONNA, car peut-être prononcé HIGA.

Maître Kenwa MABUNI ne se contente pas de juxtaposer deux courants, mais il systématise les méthodes d’entraînements avec un fondement rationnel et scientifique, nous rapporte son fils, Maître Kenei MABUNI dans son ouvrage « Karatédô Shitô-ryû ». Maître Kenei MABUNI perpétue l’héritage de son père en dispensant encore aujourd’hui des stages à travers le monde entier. Afin de transmettre ses acquis et ses connaissances issus du style créé par son père.

Pour les plus novices, un style en Karaté représente une mouvance née d’un grand Maître, qui par sa perception personnelle et artistique pensait apporter une pierre de plus au grand édifice de la discipline. Chaque style comporte donc des approches différentes, que cela soit par la technique ou par d’autres facteurs.

Aujourd’hui, il existe majoritairement quatre styles, tous originaires du lieu sacré des origines du Karaté, l’île d’Okinawa.

Ainsi, le Comité International Olympique (CIO) reconnaît officiellement 4 styles en vue de l’entrée du karaté dans les jeux olympiques d’été. Ceux-ci sont :

> Le Shito Ryu
> Le Shotokan
> Le Wado Ryu
> Le Goju Ryu

Le Shito Ryu étant le style le plus pratiqué dans le monde, et majoritairement en Asie et sur le continent Américain.

La perspective de voir apparaître le karaté comme discipline olympique devient une priorité pour l’ensemble des nations majeures du karaté mondial. Ainsi les jeux olympiques de 2012 semblent présager d’une avancée significative pour l’essor de la discipline.